Restez informé Souscrivez ici
réfugiés progressiste

« Les réfugiés sont les bienvenus – Vers une politique des réfugiés progressiste »

L’Alliance progressiste et l’Union internationale de la jeunesse socialiste (IUSY) aux chefs d’Etat et de gouvernement européens à l’occasion du conseil « Justice et Affaires intérieures » extraordinaire du 14 septembre à Bruxelles:

Les réfugiés sont les bienvenus – Vers une politique des réfugiés progressiste

Nous sommes confrontés à la plus grave crise de réfugiés depuis la deuxième guerre mondiale. La majorité des réfugiés restent dans leur pays ou se rendent dans les pays voisins. Quelques rares essaient d’atteindre l’Europe. La politique européenne doit montrer qu’elle est conforme aux valeurs fondamentales et répondre aux attentes élevées en protégeant la dignité humaine et en assurant l’accueil des êtres humains persécutés. Il est temps de passer à l’action pour garantir la sécurité et le respect des droits de l’homme fondamentaux.
C’est le sens de l’appel conjoint de l’Alliance Progressiste et de l’internationale de la Jeunesse Socialiste qui s’adresse aux dirigeants européens à l’occasion de la réunion extraordinaire du Conseil de Justice et Affaires Intérieures qui se tiendra le 14 septembre 2015 à Bruxelles.

L’Alliance progressiste et l’Union internationale de la jeunesse socialiste (IUSY) aux chefs d’Etat et de gouvernement européens à l’occasion du conseil « Justice et Affaires intérieures » extraordinaire du 14 septembre à Bruxelles:

 

Les réfugiés sont les bienvenus – Vers une politique progressiste d’immigration

Le rapport de le HCR- l’agence des Nations Unies Haut Commissariat aux Réfugiés, estime à 60 millions le nombre des personnes  déplacée par la force à cause de la guerre, des conflits et des persécutions La plupart sont des enfants. On dit que c’est la pire crise de réfugié depuis la deuxième Guerre mondiale. La majeure partie sont des réfugiés à l’intérieurs qui vient  des pays voisins. Quelques-uns d’entre eux essayent d’entrée  en Europe et réussir à réaliser leur rêve de paix et de liberté.

En vue de la situation actuelle avec les gens qui sont forcés de fuir de leurs pays d’origine par la mer Méditerranée, la Turquie et les Balkans Occidentaux dans l’Union européenne, l’Europe face au défi politique urgent. De milliers de gens ou encore des millions de gens du Moyen-Orient et de l’Afrique ont quitté leurs pays, souvent par des risques énormes. Ceux qui arrivent en Europe ont des énormes espoirs. Ils cherchent la liberté et la sécurité espérant de pouvoir vivre dans une meilleure société dans laquelle la justice et la solidarité sont la réalité. Les réfugiés comptent sur nos valeurs fondamentales. Pourtant la politique européenne a jusqu’ici échoué de montrer qu’il respecte ces valeurs fondamentales et pour montrer qu’il se conforme à ces valeurs fondamentales et répond aux attentes élevées pour la protection de la dignité humaine et en offrant l`abri des hommes persécutés. Il est temps pour les actions  garantissent la sécurité des gens et le respect des droits fondamentaux des hommes.

Quand les voix appelant à l’encerclement des frontières et la force devient plus fort et poissant, les Socialistes et les Sociaux-démocrates doivent se rappeler les valeurs très fondamentales dans lesquelles les personnes dans le besoin ont confiance quand ils regardent l’Europe. Ces valeurs sont aussi les valeurs fondamentales de la démocratie internationale: Liberté, justice et solidarité. Les gens qui viennent en Europe cherchent la liberté, parce qu’ils sont persécutés ou parce qu’ils ont peur pour la leur vie et leur proches; pour trouver une décent existence ils risquent leurs vies. Nous avons besoin d’une justice plus globale, parce que le but de mondialisation n’est pas la richesse pour certaines, mais la justice pour tous. Le développement des pays sera possible seulement si nous pouvons maintenir leur prospérité si nous tous apprenons si chacun de nous réapprendre à partager à l’échelle mondiale et aider les peuple dans leurs pays d’origine à promouvoir la paix, la prospérité et la sécurité. Et dans nombreux pays les gens montrent la solidarité. Beaucoup de personnes sont engagées dans des initiatives d’aider les réfugiés ou en offrir des donations.

Les engagements des actions de notre famille politique, la sympathie aux réfugiés, la solidarité qui montre que nous sommes tous êtres humains sont les bases de Démocratie Sociale. Ceci est le modèle opposé à l’encerclement des frontières et de la force contre les idées politiques de la droite en Europe et dans le monde entier.

Pour les forces démocratiques, socialistes et progressistes, c’est tout clair: Il est notre devoir d’aider les peuple qu’ils fuient de la guerre civile, de la calamité et la persécution, en chercher la protection pour eux et leurs enfants ; et pour eux nous voulons une nouvelle patrie qui leur fournit la liberté et la sécurité. C` est une demande de décence, d` humanitarisme et de compassion, mais aussi vers nos valeurs politiques.

Pendant cette phase l’Europe reçoit un nombre significatif des réfugiés, mais nous pouvons faire plus. Parce qu’une partie de la vérité est aussi que les pays qui sont les plus pauvres, comme la Turquie, la Région du Kurdistan en Irak, Le Liban ou la Jordanie, ont la responsabilité plus grande d’offrir l`abri et la sécurité des réfugiés. Le Liban, par exemple, qui a une population de cinq millions, a déjà pris 1,3 millions des réfugiés.

Parce au vu de la situation catastrophique dans beaucoup de pays de le Moyen-Orient et de l’Afrique ce développement ne va pas sûrement  à changer dans l’avenir proche. Nous réaffirmons que le tout l’Europe doit ensemble recevoir des réfugiés mais non sur la base des volumes, mais sur la base de des droits de l’homme qui pose au cœur le besoin des réfugiés. Une approche humaine à la question de le réfugié dont le changement fondamental de la politique d’intégration et de la réception.

  • Les possibilités de trouver la liberté et la sécurité pour les gens qui fuient exigent des façons plus sûres et légales pour entrer dans l’Europe. La liberté de mouvement est un droit humain. Ce ne sera pas possible pour quelques pays européens de refuser leur responsabilité de vivre en accord avec les conventions internationales pour aider les peuples dans le besoin de liberté et sécurité. Pendant un temps de crises il est important que tout le monde défend ensemble les droits de l’homme C’est dommage qu’une très petite partie des pays européens prennent la responsabilité la plus grande. Si tous les pays partagent la responsabilité, l’Europe serait plus effective qu’ aujourd’hui et les hommes en besoins ne perdront pas leur vie en cherchant le chemin vers la liberté et la securité.
  • Les possibilités pour l’intégration pour les peuples qui fuient et cherchent de trouver une nouvelle patrie en Europe pour eux-mêmes et leurs enfants et avoir la possibilité de trouver leur chemin, mais on doit aussi leur donner une chance convenable d’avoir un rôle  dans la société. Plus ouvertement, amical et accueillant ils sont reçus et un abri, et de l’aide est prévu pour eux et le droit au travail, le plus rapide et le plus simple pour eux de s’installer et de se construire une nouvelle vie dans leur nouvelle patrie.
  • Une société pour tous: La réussi de la  politique de migration exige aussi assistance sociale publique qui fournit des occasions pour tous, indépendamment s’ils sont des nouveaux ou vieux habitants. Plus tôt les autorités il s’agit de  soutenir des municipalités pour créer des places suffisants aux crèches, aux écoles en construire assez de logements abordables, alors l’égalité précédente sera une réalité.
  • Une Europe pour tous: le mouvement des réfugiés vers l’Europe et les raisons au vol depuis pays de le Moyen-Orient et de l’Afrique pose les principes de l’Union européenne à contrôle. Si l’Europe ne réussit pas à réaliser une politique d’immigration commune et humanitaire il y a le risque de subir une grande perte; c’est la perte de l’orientation humaine et des valeurs communes en Europe. Et il est non seulement ça: Parmi d’autres l’Italie, la Grèce et actuellement la Macédoine lutte avec des problèmes dramatiques. Tandis que le continent riche de l’Europe semble apparemment être en vacances, les Nations Unies doivent effectuer des actions de support dans ces pays alors que celles-ci seraient plus nécessaires dans les régions beaucoup plus pauvres . La fondation de l’Europe est basée sur les valeurs des Lumières et de l’humanitarisme. L’idée européenne est fondée sur une solidarité concrète et tangible. Ceci ne peut être pratiqué dans le cadre du Règlement Dublin III. Le moment est venu de réfléchir à de meilleures politiques, plus solidaires. C’est désormais ce que doit montrer l’Union Européenne. L’Europe doit également cesser de voir les réfugiés comme un fardeau, et doit au contraire voir l’avantage que constitue l’arrivée de nouvelles personnes contribuant aux sociétés européennes. Lorsqu’on leur donne la possibilité de faire partie d’une société, ces personnes deviennent d’importants acteurs non seulement économiques, mais également culturels et sociaux.
  • Enfin: l’Europe a besoin d’un élan nouveau dans la lutte contre les causes de la fuite. L’Europe devrait prendre l’initiative à cet égard, en proposant des nouvelles initiatives dans a sphère de la politique étrangère et de la sécurité. Ce là doit commencer des pays de l’Europe eux-mêmes. Il ne peut être accepté que les citoyens des États membres de l’Union européenne se sentent – même victimes de discrimination et n`acceptant pas l`assertion que le seul chemin est de quitter leur pays. Par conséquent, l’UE ne peut rester inactive envers la discrimination, par exemple, contre la communauté gitane dans les pays qui sont candidats d`adhésion à l’UE. L’UE ne doit tolérer la corruption, la mauvaise gouvernance, les lacunes des systèmes éducatifs et les chances misérables pour le progrès social. Les politiques européennes doivent surmonter leur orientation unilatérale vers le marché unique et de devenir de nouveau le socle d` une société cherchant des possibilités pour tous, la sécurité sociale et la justice comme but des actions concrètes. Les réseaux criminels de passeurs et de trafiquants d’êtres humains qui exploitent la misère de ceux qui cherchent la protection pour leur propre enrichissement, doivent être démantelés et leurs leaders doivent être poursuivis.

Guerre et conflits civils, pauvreté et systèmes répressifs qui ne proposent pas aux citoyens des perspectives équitables de vie sont les causes pour ces mouvements énormes. Seulement ensemble nous pouvons contribuer à la lutte contre les causes de ces combats, la promotion de la coopération régionale, la collaboration, les investissements dans l’infrastructure et le développement économique des pays dotes d`une  bonne gouvernance.

La crise des réfugiés n’est pas seulement un enjeu européen. Nous appelons tous les Etats à partager la responsabilité au niveau mondial. Si quelqu’un peut les résoudre, ce sont les progressistes et les sociaux-démocrates, qui peuvent donner les solutions pour bâtir des sociétés ouvertes et des possibilités pour l’intégration: une approche décente qui respecte les droits humains et pour l’accueil des réfugiés, la cohésion sociale et la politique de solidarité pour la protection des hommes qui fuient et de la lutte contre les causes de leur fuite. La Liberté, la justice, la paix et la solidarité ont toujours été des valeurs universelles et internationales pour nous. Il est donc temps pour que nous commencions à nous acte sur nos valeurs et nos croyances. Marchons le parler!

Les réfugiés sont les bienvenus (PDF)